Le rôle de proche aidant peut être gratifiant mais il peut être également exigeant. Quelques astuces pour aider sans se brûler.

Il nécessite d’assumer de multiples responsabilités qui demandent une grande quantité d’énergie, généralement sur de longues périodes. En tant que personne proche aidante, vous êtes important et vous méritez de prendre soin de vous. Voici des idées pour bâtir votre propre stratégie.

Image par défaut

Des questions à se poser pour aider sans se brûler

  • Vous reconnaissez-vous comme personne proche aidante?
  • Que pourriez-vous mettre en place, si possible dès le début de votre parcours, pour limiter les risques d’épuisement?
  • Avez-vous de la difficulté à prendre soin de vous, si oui quels sentiments cela provoque-t-il?
  • Où en êtes-vous dans votre soutien à votre proche ? Est-ce trop?
  • Ressentez-vous de l’épuisement physique, ou mental?
  • Comment vous sentez-vous quand vous demandez de l'aide à une personne, à un service public ou à un organisme?
  • Vous sentez-vous isolé socialement?
  • Quelles stratégies avez-vous pour être à l’écoute de vos propres besoins?
  • Comment votre proche perçoit-il le fait que vous vouliez prendre soin de vous?
  • Qu'est-ce qui compte le plus pour vous, en tant que vous, personne?

Identifier ses besoins

Pour grand nombre de personnes proches aidantes (peut-être est-ce votre cas), il est difficile de déléguer pour de nombreuses raisons. Et c’est parfaitement normal ! Voici des éléments qui pourraient vous aider à identifier vos besoins :

  • L’idée de confier certaines tâches à d'autres vous rend mal à l'aise;
  • Si c'est le cas, l'agressivité ou le comportement de votre proche vous empêche l'idée même de déléguer le soin à d'autres personnes;
  • Vous pensez sincèrement être la meilleure personne pour vous occuper de votre proche, du fait du lien affectif;
  • Quand vous envisagez de prendre du temps pour vous, vous ressentez de la culpabilité.

Parfois, et c’est humain, vous vous sentez submergé par vos émotions :

Vous pourriez parler de vos inquiétudes avec votre entourage ou une personne extérieure qui pourraient vous aider à prendre du recul.

Prendresoindesoi

Se préserver pour mieux aider

Délimitez votre rôle

La Politique nationale pour les personnes proches aidantes (2021) donne une définition qui précise :

Le soutien apporté est continu ou occasionnel, à court ou à long terme, et est offert à titre non professionnel, de manière libre, éclairée et révocable, dans le but, notamment, de favoriser le rétablissement de la personne aidée (...).

Posez-vous régulièrement des questions sur votre rôle pour une mise à jour en fonction de votre situation et de l'évolution de la maladie de votre proche. Tracez les contours que vous voulez donner à votre rôle de proche aidant. À partir de là, définissez vos critères pour prendre soin de vous, selon ce dont vous avez besoin et /ou au soutien auquel vous pourriez prétendre.


Réduisez votre stress

Plus facile à dire qu’à faire! Mais il existe des petits outils pour réduire le stress. Ils sont propres à chacun et évolueront certainement avec le temps. En premier lieu, il serait important de continuer votre propre suivi médical. Puis, vous pourriez définir quel soutien pourrait être disponible pour vous libérer un peu de temps (entourage ou organisme extérieur). Cela vous aiderait à baisser la pression.

En parler permet d’identifier les sources de stress et ainsi vous donner la chance de réduire votre stress.


Exprimez vos émotions

Il vaut mieux exprimer ses émotions auprès d’une personne en qui on a confiance ou un professionnel de la santé, que de les garder pour soi. Adoptez la stratégie de la bouilloire sifflante : plutôt que d'exploser, soulevez le couvercle de temps en temps pour libérer un peu de pression.

Ce que vous vivez est peu ordinaire, vous ressentez des émotions fortes, votre rythme de vie est contraignant. Il est tout à fait légitime et sain d’en parler !


Prenez des décisions pour vous

Bien manger pour mieux aider;

Faire de l'exercice, relaxer. Si vous êtes une personne aînée, vous pourriez miser sur le vieillissement actif;

Accepter l'aide;

Pratiquer l'auto-indulgence et l'auto-suffisance;

Voir votre médecin;

Trouver une ressource pour répondre à vos besoins de santé ou psychosociaux;

Voyager.


Déléguez

Déléguer… Ah quel joli mot, même si ce n’est pas si facile à mettre en application dans votre réalité quotidienne. Autorisez-vous à y penser, et, quand vous vous sentez prêt, à faire appel à d’autres personnes pour s’occuper de votre proche.


Lâchez prise

Lâcher du lest permet d’engager des discussions constructives, d’organiser des conseils de famille, lorsque c’est possible et d’élaborer des plans d’actions réalistes selon votre situation et celle de votre entourage. Communiquez et donnez un juste portrait pour que tous puissent vous aider adéquatement.

Le lâcher prise est un long processus qui vient avec le temps, chacun chemine à son propre rythme. Cela devient plus accessible si vous vous sentez reconnu dans votre rôle, si vous êtes capable d’en parler et d’exprimer vos émotions.

format_list_bulleted Voir tous les conseils
close

Besoin de parler?

Contactez Info-aidant pour de l'écoute, de l'information et des références.

Tous les jours de 8 h à 20 h

info
call  Info-aidant :  1 855 852-7784