Le rôle de proche aidant
Appelez Info-aidant au 1 855 852-7784

Accepter l'aide

En tant que personne proche aidante, vous vous donnez sans compter, vous aidez votre proche afin d’améliorer sa qualité de vie. Et si on parlait de vous? Qu’en est-il de votre capacité à accepter d’être aidé?


Des questions à se poser

  • Où en êtes-vous dans votre soutien à votre proche ? Est-ce trop? Ressentez-vous de l’épuisement physique, ou mental?
  • Avez-vous de la difficulté à accepter de l’aide, et si oui, savez-vous pourquoi?
  • Vous sentez-vous isolé socialement?
  • Quelles stratégies avez-vous pour être à l’écoute de vos propres besoins?
  • Comment considérerez-vous vos besoins par rapport à ceux de la personne que vous aidez?
  • Votre proche accepte-t-il l'aide « des autres », comme les services d'aide à domicile?

Être à l'écoute de ses besoins

Dans un avion, la consigne de sécurité à respecter en cas de dépressurisation de la cabine est d’installer le masque à oxygène sur son propre visage d'abord. Pour être en mesure d’aider une autre personne, il faut d’abord s’aider soi-même.

Accepter l’aide, c’est faire preuve d’empathie envers soi-même, c’est préserver son équilibre. Cela exige de reprendre contact avec soi et de s'écouter. Cela signifie également de reconnaître et d’accepter ses limites. Tout un défi lorsqu'on est entièrement centré sur son proche. 

Posez-vous régulièrement des questions sur votre rôle d'aidant et sur les solutions pour votre quotidien, pour une mise à jour en fonction de votre situation et de l'évolution de la maladie de votre proche. 

Osez prendre des décisions, pour vous : 

Si votre proche refuse l'aide

Il arrive que la personne aidée refuse de l’aide extérieure, par exemple du fait d'un sentiment d'intrusion dans leur intimité ou de la crainte d'une perte d’indépendance. Quelques astuces :

  • Écoutez ce qui se cache derrière sa résistance, voire son agressivité;
  • Rappelez-lui que l’aide est pour vous plutôt que pour elle. Par exemple, dites-lui « J’ai besoin d’aide pour faire le ménage » ou « Je me fais moins de souci pour toi lorsque tu n’es pas seul à la maison »;
  • Rappelez-lui que l’aide à domicile est une recommandation du médecin, de l’infirmière ou de la travailleuse sociale;
  • Faites-lui comprendre que l’aide à domicile réduira votre niveau d’épuisement et que vous serez ainsi mieux en mesure de prendre soin d'elle le plus longtemps possible;
  • Présentez-lui le service comme étant un essai; 
  • Débutez graduellement par quelques heures par semaine, avec des tâches simples;
  • Dépassez votre sentiment de culpabilité et l'usure de compassion.

Identifier les différentes formes d'aide

L'aide est multiple, elle peut venir de l'extérieur, par l'intermédiaire de professionnels, comme de votre entourage (famille, amis, voisins) qui peut vous seconder ou vous relayer auprès de votre proche.

Vous pouvez cartographier votre réseau de soutien afin d'avoir une vue d'ensemble des personnes sur lesquelles compter.  

Lorsque vient le temps d'entamer votre quête de services auprès de ressources extérieures, communiquez le plus d'informations possible sur la maladie de l'aidé, ses besoins et les vôtres. Donnez un juste portrait pour que tous puissent vous aider adéquatement.

L'aide pour des démarches administratives :

L'aide pour le domicile :

Le répit :

Les intervenants et le CLSC :

La famille, les proches et le soutien extérieur :

D'autres types de services pour vous aider à vivre au quotidien votre rôle de personne proche aidante, par exemple la livraison de repas, le transport bénévole ou encore la préparation des repas.

Oreilles bienveillantes

Vous avez un rôle central dans l'accompagnement de votre proche, vous pouvez avoir une fonction majeure dans la recherche d'autres sources d'aide et de soutien. Par exemple :

  • Trouver votre CLSC;
  • Si vous avez des difficultés personnelles, familiales ou au travail : contactez l'accueil psychosocial de votre CIUSSS pour consulter un travailleur social;
  • Si vous avez une inquiétude pour votre santé mentale et votre santé physique : contactez l'accueil psychosocial de votre CIUSSS ou la ligne Info-Social au 8-1-1;
  • Contacter Info-aidant, un service d'écoute, d'information et de références professionnel, confidentiel et gratuit. Le contact peut se faire par téléphone au 1 855 852-7784 tous les jours de de 8 h à 20 h et par courriel;
  • Joindre une ligne téléphonique d'aide;
  • Rejoindre un groupe de soutien.

Partage de connaissances et d'expériences

Sur notre site Web, vous trouverez, pour vous, vos proches et votre entourage, de l'information pour :


Sources