Santé et prévention
Appelez Info-aidant au 1 855 852-7784

La prise de médicaments, une réalité complexe

 

Gérer la prise de médicaments est un rôle complexe qui incombe souvent à l’aidant. Cela peut impliquer de se déplacer à la pharmacie, de rappeler à la personne aidée le moment de prendre sa médication ou encore d’en gérer les effets secondaires et les interactions.

Que ce soit pour gagner du temps, faciliter la gestion des médicaments ou prévenir les oublis, voici quelques astuces qui pourraient vous aider :

 

  • Ayez toujours en votre possession une liste à jour de ses médicaments, y compris les produits de santé naturels.
  • La plupart des pharmacies offrent un service de livraison, souvent gratuit pour les aînés. Vous pourriez également gagner du temps en utilisant le service de renouvellement en ligne ou par téléphone.
  • Pour faciliter leur identification, vous pouvez demander que les étiquettes de médicaments soient imprimées en gros caractères.
  • Pour éviter les oublis ou les erreurs, le système de distribution de médicaments Dispill peut être une solution. Il s’agit d’un pilulier jetable, préparé par le pharmacien, dans lequel chaque prise de médicament est scellée individuellement.
  • Si votre proche prend de la médication qui n’est pas en comprimé (pompes, timbres cutanés, crèmes), placez-la près de son pilulier pour l’aider à se rappeler de la prendre.
  • Si vous travaillez à l’extérieur ou vous absentez durant la journée, vous pouvez programmer une alarme sur votre téléphone cellulaire (sur un réveil ou votre ordinateur) aux heures de prise du médicament. Un simple coup de téléphone à la personne aidée, lui rappelant de le prendre, vous rassurera.
  • Si votre proche prend une grande quantité de médicaments, il pourrait être pertinent de vérifier auprès de son pharmacien s’il est possible de simplifier le régime médicamenteux. Toutefois, n’apportez jamais de changement à la médication sans en avoir d’abord parlé à un pharmacien ou à un médecin.
  • Si vous soupçonnez un problème de surconsommation ou de sous-consommation de médicaments chez votre proche, parlez-en au pharmacien. Il pourra évaluer la situation et proposer des solutions adaptées.
  • Certains médicaments peuvent affecter le comportement et accroître la confusion. Il est important pour vous de connaître les effets secondaires possibles de la médication. Si vous donnez des médicaments à un proche atteint de la maladie d’Alzheimer, informez votre médecin ou votre pharmacien de tout changement inattendu à cet égard.
  • Préparez une liste des questions que vous souhaitez poser au médecin et au pharmacien concernant la médication de votre proche.

 

Pour de plus amples renseignements sur les médicaments et leur administration à un proche, n’hésitez pas à contacter votre pharmacien. C’est l’expert des médicaments, accessible et disponible pour vous épauler et répondre à vos questions. Il peut vous donner des trucs sur la gestion et l’administration des médicaments ou des conseils personnalisés selon la situation de votre proche. 


Sources

Révisé par : Marie Arsenault, pharmacienne