Actualités
Appelez Info-aidant au 1 855 852-7784

Identifier son réseau d’aide grâce à la cartographie de soutien (Care mapping)

Le 6 août 2020

En tant que personne aidante, trouver un équilibre entre votre rôle, votre famille, votre travail peut être difficile. La cartographie de soutien pourrait vous aider dans cette démarche en identifiant vos besoins et votre réseau d’aide.


S’occuper d’un proche peut être très exigeant. Consacrer du temps à sa famille, à ses activités professionnelles, tout en gardant du temps pour soi et en évitant l’épuisement est un défi de tous les jours. On recommande souvent aux personnes proches aidantes de demander de l’aide, que ce soit auprès de leur famille, de leurs amis ou des ressources communautaires. Bien souvent, elles n’ont pas cerné précisément l’aide dont elles ont besoin. Il leur est donc difficile de solliciter leur entourage si leurs manques ne sont pas ciblés.

La cartographie de soutien est un outil visuel destiné aux personnes proches aidantes. Son objectif ? Vous permettre de visualiser rapidement et simplement votre réseau de soutien. Absorbé par votre quotidien, vous pourriez ne pas songer à toutes les personnes prêtes à vous aider. La cartographie vous aide à les identifier dans votre parcours de personne aidante. Dans un deuxième temps, elle vous permet de trouver comment les impliquer. 

 

Comment réaliser une cartographie de soutien?

Avant de réaliser votre cartographie, essayer d’énumérer les éléments qui assurent votre qualité de vie ou qui vous manquent pour qu’elle soit optimale. Souhaiteriez-vous que quelqu’un vous remplace quelques heures le samedi matin pour que vous puissiez vous adonner à une activité sportive? Aimeriez-vous avoir le temps de cuisiner davantage? Auriez-vous besoin de dormir plus? Formuler vos besoins vous permet de déterminer avec précision le type d’aide dont vous pourriez avoir besoin.

Pour réaliser une cartographie, vous devez établir une liste en répondant à ces quatre questions:

  • Qui vit chez vous? (Votre proche, votre partenaire, vos enfants…)
  • De qui prenez-vous soin? (Votre proche, vos enfants…)
  • Qui d’autre s’occupe de votre proche? (Famille, centre communautaire, camp de jour pour les enfants…)
  • Qui prend soin de vous? (Voisinage qui demande des nouvelles…)

Les réponses contiennent les noms des personnes qui peuvent vous apporter du soutien, du réconfort et de l’écoute. À ce titre, des membres de votre famille, des amis, des professionnels de la santé, comme votre médecin de famille, votre travailleuse sociale et même vos animaux domestiques comptent!

Prenez ensuite une feuille de papier et inscrivez votre nom au centre. Puis dessinez des cercles tout autour. À l’intérieur de chaque cercle, écrivez le nom d’une des personnes figurant sur votre liste. Plus la personne est loin de vous au point de vue géographique, plus le cercle dans lequel elle se trouve sera éloigné de votre nom.

Fig. 1. Atlas of caregiving: Caremap (Cartographie de soutien), 2019. © Atlas of caregiving 

Quelles informations pouvez-vous en retirer?

En un clin d’œil, vous pouvez visualiser votre réseau de soutien. Qui en fait partie? Qui peut prendre soin de votre proche, de vous? Est-ce que des membres clés de votre famille ou vos amis devraient y figurer aussi? Comme le frère de votre proche, qui vient une fois par semaine? Ou un collègue qui veut s’investir, mais ne sait pas comment? Pourrait-il y avoir un moyen, si vous le souhaitez, de les impliquer davantage? Peut-être pourriez-vous obtenir une aide professionnelle que vous n’avez pas encore sollicitée?

Cet exercice prend du temps, mais il vous aidera à réfléchir sur votre rôle. En visualisant votre carte, vous pourriez comprendre davantage l’origine de votre fatigue et demander plus facilement un soutien supplémentaire de la part de votre famille, du milieu communautaire ou du réseau de la santé et des services sociaux.

 

Élaborer un plan d’action pour construire une équipe de soutien

La cartographie de soutien est un outil pour les personnes proches aidantes, mais elle peut aussi servir à votre entourage. Lui aussi peut mieux se rendre compte de vos tâches en les voyant représentées.  

Pour coordonner votre rôle de personne aidante, votre vie de famille, votre travail et vos activités, vous devriez pouvoir compter sur l’équipe que la cartographie de soutien vous permet d’identifier.

Construire une équipe, c’est aussi accepter l’aide extérieure. Que ce soit par peur du refus ou par souci d’indépendance, bien des personnes aidantes ont cependant de la difficulté à le faire. Pourtant, le problème réside souvent dans la façon de demander cette aide. N’hésitez pas à exprimer clairement ce dont vous avez besoin. Par exemple, vous avez besoin de quelqu’un pour le déjeuner de votre proche, car vous devez vous absenter mardi matin, de 8 h à 10 h? Votre entourage aura une date, une heure et une description de tâche, donc des éléments concrets sur lesquels se baser pour donner une réponse.

Ensuite, vous devrez aussi accepter que d’autres personnes que vous circulent dans la maison, qu’il s’agisse de la vôtre ou de celle de votre proche. Autrement dit, vous devrez adopter une forme de lâcher-prise, et accepter que tout ne puisse pas tout le temps être sous votre contrôle. Cette résilience pourrait vous conduire à prendre davantage de temps pour vous, tout en restant impliqué dans le soutien à votre proche. La différence ? Votre réseau de soutien qui se sera agrandi et qui vous aura peut-être conduit à utiliser d’autres ressources.

 

Notre service Info-aidant reste à votre disposition pour vous aider à identifier les organismes de votre région qui pourraient faciliter votre quotidien, et ainsi vous éviter surmenage et épuisement. N’hésitez pas à communiquer avec lui par téléphone, au 1 855 852-7784, ou par courriel.


Sources