Comment se préparer au deuil blanc?
Appelez Info-aidant au 1 855 852-7784

Connaissez-vous le deuil blanc? Selon la Société Alzheimer du Canada, il s’agit du « type de deuil que l’on ressent lorsqu’une personne atteinte d’un trouble cognitif n’a plus la même présence mentale ou affective que par le passé, bien qu’elle soit toujours présente sur le plan physique ». Nous vous guidons afin que vous puissiez vous y préparer et y faire face.


Démystifier le deuil blanc

Le fait de savoir ce qu’est un deuil blanc est une première étape vers la reconnaissance de celui-ci lorsque vous le vivez, ce qui facilite son processus. Plus vous lirez sur le sujet, mieux vous pourrez composer avec lui s’il survient.

À l’annonce de la maladie, il importe de se renseigner sur les symptômes et l’évolution de la maladie, d’entretenir une bonne communication avec la personne que vous accompagnez ainsi qu’avec les membres de la famille. Il est toujours pertinent de connaître les attentes et les besoins présents et futurs de chacun. Vous pourriez également en profiter pour préparer l’avenir. De cette façon, vous vous sentirez mieux outillés pour traverser les différentes épreuves.

Verbaliser pour accepter

Il est possible de demander du soutien aux membres de votre famille, à vos amis ou à vos collègues en qui vous avez confiance et avec qui vous vous sentez à l’aise de partager ce que vous vivez. Comme il s’agit d’une forme de deuil méconnu, n’hésitez pas à décrire ce qu’est un deuil blanc et à nommer vos besoins. Vous pouvez aussi obtenir de l’aide des professionnels de la santé, des intervenants du réseau de la santé et des services sociaux ou des organismes communautaires. Les groupes de soutien, eux, vous aideront à extérioriser ce que vous vivez et à apprendre de ceux qui ont des réalités similaires. Le soutien vous permettra de normaliser votre vécu, et vous commencerez graduellement à accepter vos sentiments et la maladie.

De la nécessité de prendre du temps pour soi

Certains proches aidants vont vivre leur deuil en s’exprimant émotionnellement et/ou en étant dans l’action, notamment en allant chercher des informations et en trouvant des solutions. Certains vont opter pour un mélange des deux. Cherchez ce qui vous fait du bien, et n’hésitez pas à y avoir recours. Par exemple, la peinture, l’écriture, la musique et le sport sont des manières de vous exprimer tout en prenant soin de vous. Vous pourriez également vous promener, lire ou méditer, bref, vous réserver du temps pour vous.

Si vous souhaitez discuter de ce que vous vivez, n'hésitez pas à contacter nos conseillers aux proches aidants.

Les conseils de cet article pourraient aussi convenir à certains deuils liés à d’autres maladies et à une perte d’autonomie physique d’un proche.

Pour en savoir plus sur les maladies neurodégénératives, consultez notre section dédiée :

Alzheimer et autres maladies neurodégénératives 


Sources