Actualités
Appelez Info-aidant au 1 855 852-7784

Souvenirs et partages autobiographiques: qu’est-ce que la réminiscence?

Le 22 septembre 2020

Une chanson ou une odeur familière suffisent parfois à apaiser un proche atteint de trouble neurocognitif. Pourquoi et comment s’en servir au quotidien? C'est ce qu'explore la thérapie par la réminiscence.


La thérapie par la réminiscence consiste à rappeler à la personne qui en bénéficie des souvenirs en lui présentant et en remettant en contexte des objets de son passé (photographies, films, jouets, vêtements datant de son époque, par exemple.) Elle se base sur le concept d’identité, « en impliquant les personnes ayant des troubles cognitifs dans la reconnaissance active des expériences de vie », comme on peut le lire dans le magazine Variations des Musées de la civilisation.

L’importance du concept d'identité

Ce type de traitement se base sur le concept d’identité, puisque cette méthode permet de se rappeler des événements personnels du passé (changement de carrière, mariage, naissance, etc.) ou propres à la mémoire collective (la Seconde Guerre, le référendum, le départ des Expos, etc.) qui les ont définis à une certaine époque. L’identité connecte donc le moment présent aux souvenirs pour faire travailler la mémoire. « On aide aussi la personne à renouer avec certains pans de son identité, puisque les souvenirs personnels et autobiographiques sont les éléments constituants de notre identité. En effet, quand on perd ses propres souvenirs, c’est une grosse perte au niveau de l’identité. », comme le souligne Dr Philippe Cappeliez, professeur émérite de l’École de psychologie de l’Université d’Ottawa.

Les bienfaits de la réminiscence

Les bienfaits de la réminiscence chez les personnes âgées sont multiples. Parmi ceux-ci, on retrouve l'accroissement du sentiment d’appartenance, l’augmentation de l’estime personnelle et l'accentuation de son identité individuelle à travers son parcours unique. On note également que ce type d’approche cognitive aide les personnes âgées à passer à travers certains épisodes dépressifs. De plus, les séances de groupe supervisées par une ou un thérapeute consistant en le partage de souvenirs entre les résidentes et résidents permettent de briser l'isolement et de socialiser, ce qui apaise grandement le quotidien.

À ce jour, aucune recherche ne permet de prouver que ce type de thérapie permette d’arrêter la dégénérescence ou d’améliorer les fonctions cognitives. Par contre, on note beaucoup d'apaisement dans la vie des personnes qui y ont eu recours.

Comment pratiquer la thérapie par réminiscence

On parle souvent de rencontre en groupe pour les raisons de socialisation mentionnées plus hauts. On peut aussi pratiquer les séances en famille ou en tête-en-tête.

Il s’agit d’évoquer des souvenirs du passé afin d’y trouver des moments de réussites personnelles. Par exemple, un homme aujourd’hui lourdement handicapé pourrait se souvenir de l’époque où il a bâti quatre maisons de ses mains. Qu’est-ce que cela nous dit de lui? Qu’il est une personne manuelle et débrouillarde ! Bien qu’il ne puisse plus bâtir de maison aujourd’hui, cette personne possède toujours ces qualités qui l’ont un jour défini.

Cependant, l’assistance d’un professionnel est recommandée puisque certains objets ou histoires pourraient faire remonter des souvenirs stressants ou sensibles chez l’aînée ou l’ainé en traitement. Une ou un thérapeute pourra faire en sorte de tourner la situation en quelque chose de plus positif : « on va peut-être toucher un point sensible qui fera surgir beaucoup d'amertume, beaucoup de regrets et de remords. Le risque à ce moment-là est que la personne s’enfonce dans le désespoir par rapport à cela. », explique le Dr Cappeliez dans l’entrevue de fond que nous avons faite avec lui.

Vous désirez en savoir plus au sujet de la thérapie par réminiscence?

Quelques ressources sur le sujet existent :

  • Se renseigner auprès d’une professionnelle ou d’un professionnel en santé mentale ;
  • Les conférences et ateliers de la docteure en neuropsychologie du vieillissement, Nicole Caza ;
  • Le livre de Dr Cappeliez À la lumière de mon passé : mes souvenirs autobiographiques pour me connaître et me comprendre;
  • Les ateliers Réminiscence sous la forme d’une trousse numérique du Musée de la civilisation. Contactez Mme Faye Villeneuve par courriel pour en savoir plus.

Besoin de parler?

N’oubliez pas, Info-aidant reste à votre disposition pour vous aider, orienter et écouter. N’hésitez pas à communiquer avec nous par téléphone, au 1 855 852-7784, ou par courriel.


Sources