keyboard_backspace
Back to advices

Ce qu’il faut savoir sur l'accident vasculaire cérébral

Drawing of a man brooming inside an head

Votre proche a eu un accident vasculaire cérébral?

Apprenez à repérer les signes et symptômes. Découvrez des conseils pratiques pour conduire la démarche de soins, trouver des associations et gérer la conduite automobile.

default image

Que dois-je savoir sur l'accident vasculaire cérébral?

Un accident vasculaire cérébral est un problème de santé qui survient de façon soudaine et se traduit par une perte de la fonction cérébrale. Il est causé par une diminution ou une interruption de la circulation sanguine dans le cerveau (AVC ischémique) ou encore par la rupture d’un vaisseau sanguin (AVC hémorragique). La réduction de la circulation sanguine entraîne la mort des cellules cérébrales de la région affectée.

Les AVC, les AVC silencieux et l’ischémie cérébrale transitoire (mini-AVC) sont des facteurs de risques de la maladie cérébro-vasculaire.

Repérer l'AVC

Signes et symptômes

Faiblesse d’un seul côté du corps, engourdissement ou fourmillement au niveau du visage, dans les bras ou dans les jambes, difficulté à parler ou à comprendre ce que disent les autres, troubles de la vue, étourdissements, perte d’équilibre

Effets sur la santé

Changements physiques : un autre AVC, troubles de communication, troubles de l’équilibre

Changements au niveau des émotions, de l’énergie, de la cognition et de la perception : fatigue, paralysie, dépression, troubles de la vue, perte de sensation, troubles de la pensée, réductions de la mobilité, problèmes de déglutition, problèmes intestinaux, de la vessie et de communication.

Traitement

À l’arrivée de la personne à l’hôpital, l’équipe médicale tentera tout d’abord d’identifier son type d’AVC et de stabiliser son état, que ce soit en débouchant une artère bloquée ou une hémorragie.

Le traitement, lors des premiers jours d’hospitalisation et par la suite, dépend entre autres du type d’AVC et des régions du cerveau atteintes. Tout dépendant de sa situation, la personne se rétablira soit à la maison, avec l’aide de son proche aidant et des soins et services de première ligne, soit dans un centre de réadaptation post-AVC.

La réadaptation vise le rétablissement des capacités que possédait la personne avant que celle-ci ne subisse l’AVC, grâce à un programme d’exercices ou de tâches quotidiennes personnalisé. Elle débute dès la stabilisation de l’état de la personne, et sa nature, de même que sa durée, dépendent de la gravité des séquelles de l’AVC. Pour le maintien à domicile, il faut envisager des services d’appui en lien avec les organismes communautaires, en ressources intermédiaires et en centre d’hébergement en soins de longue durée en fonction des besoins identifiés.

Pour la conduite automobile, c’est son médecin qui détermine si votre proche peut continuer à conduire d’une façon sécuritaire, avec ou sans condition.

ic_play Play Video

Des questions et pistes de réponses

Qu’est-ce qui caractérise les aidants d’une personne ayant subi un AVC?

Le rétablissement après l’AVC représente un lourd fardeau pour toutes les personnes impliquées. Les partenaires de soins et les aidants sont particulièrement vulnérables. S’acquitter de plusieurs tâches simultanément et apporter un soutien quotidien à un malade est éprouvant et fatiguant, même pour les personnes les plus motivées. Renseignez-vous sur le programme La vie après un AVC, consultez des guides pour proches aidants et les ressources pour les patients et les aidants naturels.

J'ai entendu que les AVC touchent les femmes de façon particulière. Comment?

Les femmes sont touchées de façon disproportionnée par l’AVC, comme personnes atteintes et comme proches aidantes. Elles sont nombreuses à ne pas bénéficier d'un accès adéquat aux traitements, aux soins et à la réadaptation. Lorsqu’une femme est déjà proche aidante et qu’elle subit un AVC, l’incidence sur son rôle et sur sa volonté à suivre un programme de réadaptation est considérable. Les femmes sont donc exposées à un risque supplémentaire, alors que leurs séquelles sont plus importantes que celles des hommes. Coeur+AVC propose une section de son site sur cet réalité et un outil pour apprendre les signes et les risques des maladies du cœur et de l’AVC.

format_list_bulleted See all advices
close

Need to talk?

Contact our Caregiver Support Helpline for counselling, information et referrals.

Every day from 8 a.m. to 8 p.m.

Free of charge.

info
call  Caregiver info :  1 855 852-7784