header_bientraitance_pro

Maltraitance, bientraitance et proche aidance

Des outils de sensibilisation à la maltraitance et à la bientraitance

L'Appui vous offre des outils pour mieux comprendre la maltraitance et la bientraitance en contexte de proche aidance et pour vous aider à sensibiliser différents publics. Des pistes de réflexion pour améliorer votre pratique professionnelle sont aussi proposées.

arrow_downward
ic_play Play Video

La bientraitance envers soi-même pour prévenir la maltraitance

Le rôle de proche aidant peut être exigeant. Pour les personnes proches aidantes, l'auto-bientraitance favorise leur bien-être, mais aussi celui des personnes aidées.

À l'inverse, un proche aidant dépassé par son rôle, épuisé, isolé, etc. est à risque de commettre de la maltraitance envers la personne qu'il soutient.

En ce sens, l'auto-bientraitance ou la bientraitance envers soi-même apparait comme un facteur de protection contre la maltraitance.

L'Appui a développé des outils pour sensibiliser les personnes proches aidantes et leur entourage à l'importance de prendre soin de soi.

Bien aider, ça commence par soi-même!

east open_in_new Visionner les capsules de la campagne de l'Appui

La lutte contre la maltraitance

Au Québec, la Loi visant à renforcer la lutte contre la maltraitance envers les aînés et toute autre personne majeure en situation de vulnérabilité, bonifiée en 2022, prévoit des mesures pour lutter plus efficacement contre la maltraitance, notamment l'élargissement de l'obligation de signaler certaines situations de maltraitance.

Mais qu'entend-on, au juste, par maltraitance ? Selon le gouvernement du Québec :

Il y a maltraitance quand une attitude, une parole, un geste ou un défaut d’action approprié, singulier ou répétitif, se produit dans une relation avec une personne, une collectivité ou une organisation où il devrait y avoir de la confiance, et que cela cause, intentionnellement ou non, du tort ou de la détresse chez une personne adulte.

Il existe plusieurs types de maltraitance tels la maltraitance psychologique, la maltraitance physique, la maltraitance sexuelle, la maltraitance matérielle ou financière, la maltraitance organisationnelle, l'âgisme et la violation des droits.

open_in_new Découvrir les outils du gouvernement du Québec

La maltraitance en contexte de proche aidance

En contexte de proche aidance, la maltraitance est souvent non-intentionnelle, c'est-à-dire que la personne maltraitante ne veut pas causer du tort ou ne comprend pas le tort qu’elle cause.

Certains facteurs de risque et de vulnérabilité prédisposent une personne à subir de la maltraitance. On peut penser à la cohabitation difficile avec un proche, à un trouble neurocognitif majeur, ou encore à une incapacité physique qui prive la personne de son autonomie.

Par ailleurs, certaines personnes présentent des caractéristiques pouvant les prédisposer à commettre de la maltraitance. Aussi, le stress et les difficultés associés au rôle d'aidant, un problème de santé mentale et un faible état de santé général font partie des principaux facteurs associés à la personne maltraitante.

Mais attention! En contexte de proche aidance, les attitudes, les paroles et les gestes maltraitants peuvent être subis ou commis autant par les personnes aidées que par les personnes aidantes.

website visuals (30)

Sophie Éthier

Professeure titulaire, École de travail social et de criminologie, Université Laval

En contexte de proche aidance, la personne maltraitée n’est pas toujours celle que l’on pense !

Nouvelles recrues
ic_play Play Video

Les différentes formes de maltraitance

La maltraitance envers les personnes proches aidantes est un sujet encore méconnu, voire tabou. Pourtant, ce phénomène est bien réel. La maltraitance se manifeste le plus souvent insidieusement, d’où l’importance d’être sensibilisé à ses différentes sources et manifestations afin d’agir préventivement.

La maltraitance envers un proche aidant peut provenir de la personne aidée, mais également de l'entourage et des institutions.

Selon l'organisme Proche aidance Québec, elle peut prendre différentes formes, entre autres, l'imposition du rôle de proche aidant, les jugements sur les façons d’assumer ce rôle, la dénégation des besoins de la personne proche aidante, etc.

Les professionnels et la lutte contre la maltraitance

Les professionnels ont un rôle à jouer dans la prévention de la maltraitance. Discuter de maltraitance peut être difficile et chargé d'émotion. Vous pouvez aborder le sujet délicatement avec les proches aidants que vous côtoyez ainsi qu'avec les membres de leur entourage. Une personne n'est pas toujours consciente de causer du tort à autrui. Aussi, il n'est pas rare qu'une personne subisse de la maltraitance sans trop s'en rendre compte...

La clé, c'est d'en parler! En quoi consiste la maltraitance ? Quelles sont les conséquences possibles chez la personne maltraitée ? La maltraitance touche des personnes de tous les horizons, sans distinction d'âge, de genre, d'origine ethnique ou de statut socio-économique. Peu importe le contexte, pour prévenir, il faut d'abord démystifier.

Selon vos champs de compétences, vous pouvez aussi contribuer au repérage de situations de maltraitance et à l'accompagnement des personnes maltraitées ou maltraitantes.

website visuals (26)

La bientraitance, un levier pour contrer la maltraitance

Au Québec, le terme bientraitance apparaît pour la première fois dans le Plan d’action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes ainées (PAM) 2017-2022. Dans ce document, l'approche de la bientraitance est présentée comme un levier complémentaire dans la lutte contre la maltraitance.

Une définition révisée de la bientraitance est ensuite présentée dans le PAM 2022-2027 :

La bientraitance est une approche valorisant le respect de toute personne, ses besoins, ses demandes et ses choix, y compris ses refus. Elle s’exprime par des attentions et des attitudes, un savoir-être et un savoir‑faire collaboratif, respectueux des valeurs, de la culture, des croyances, du parcours de vie et des droits et libertés des personnes. Elle s’exerce par des individus, des organisations ou des collectivités qui, par leurs actions, placent le bien-être des personnes au cœur de leurs préoccupations. Elle se construit par des interactions et une recherche continue d’adaptation à l’autre et à son environnement.
open_in_new Consulter le cadre de référence du gouvernement du Québec

La bientraitance en contexte de proche aidance

En contexte de proche aidance, la bientraitance peut se traduire par la prise en compte du point de vue de la personne aidée avant toute action. Autrement dit, un proche aidant bientraitant adopte des attitudes et des comportements positifs et respectueux des souhaits et des préférences de la personne qu'il accompagne. Le soutien offert tient compte des besoins spécifiques de l'aidé, en adéquation avec ses valeurs.

La bientraitance est parfois confondue avec la bienveillance. Ces deux notions sont-elles synonymes ?

Tu dois avoir froid, maman ! Je vais t'apporter une couverture... Ça va te faire du bien !

Dans cette formulation remplie de bonnes intentions, on présume du besoin de l'autre personne. Il ne s'agit donc pas de bientraitance, mais plutôt de bienveillance. Un proche aidant bientraitant aurait plutôt tendance à questionner la personne aidée sur ses besoins.

Finalement, il faut aussi garder à l'esprit que la bientraitance à l'égard des proches aidants est tout aussi importante que la bientraitance envers les personnes aidées !

website visuals (31)
ic_play Play Video

La reconnaissance des personnes proches aidantes

La bientraitance des personnes proches aidantes est une responsabilité partagée. Elle se traduit par des attitudes et des comportements positifs et respectueux des choix et des préférences de la personne proche aidante, autant de la part de la personne aidée que de l'entourage et des institutions. Proche aidance Québec définit la bientraitance comme suit :

La bientraitance envers les personnes proches aidantes est une démarche d’accompagnement globale. Elle vise à promouvoir leur soutien, l’écoute de leurs besoins, et la valorisation de leur apport, de leur expérience et de leur expertise dans la vie quotidienne afin de prévenir la maltraitance.

La reconnaissance des personnes proches aidantes se trouve au cœur de l'approche de la bientraitance. C'est ce qui permet d'identifier les personnes proches aidantes, de leur témoigner de la gratitude, de considérer leur réalité et les conséquences potentielles de leur rôle sur leur vie.

Les professionnels et la promotion de la bientraitance

En tant que professionnel, vous avez un rôle à jouer dans la promotion de la bientraitance, en sensibilisant les proches aidants, les personnes aidées, l'entourage, vos collègues, etc. à l'importance d'adopter des attitudes et des comportements positifs et respectueux de tous.

Vous pouvez également mettre en œuvre différents moyens pour améliorer votre pratique et vos interventions auprès des personnes proches aidantes. À cet égard, l'organisme Proche aidance Québec présente quelques pistes d'action à privilégier :

  • soutenir, outiller et accompagner les proches aidants, dès le début de leur parcours;
  • s'assurer de leur référencement vers les ressources appropriées;
  • discuter des risque de maltraitance associés à leur rôle;
  • prendre le temps de les écouter, pour comprendre leur expérience;
  • etc.

Finalement, gardez en tête que la bientraitance concerne aussi bien les individus que les groupes et les organisations.

Et si vous organisiez une activité de formation dans votre milieu de travail?

open_in_new Se former sur le sujet
website visuals (29)
close

Need to talk?

Contact our Caregiver Support Helpline for counselling, information and referrals.

Every day from 8 a.m. to 8 p.m.

Free of charge.

info
call  Caregiver info :  1 855 852-7784