Actualités
Estrie
Appelez Info-aidant au 1 855 852-7784

QU’ONT EN COMMUN LA MALADIE DE PARKINSON ET LA RELAXATION?

Le 27 mars 2019

Maladie neurodégénérative encore peu connue, le parkinson se manifeste de différentes façons. En plus des tremblements visibles, la posture, le mouvement, l’expression et l’humeur peuvent être affectés dû au manque de dopamine. Relaxer peut soulager.


Le parkinson est une maladie neurodégénérative encore peu connue qui se manifeste de différentes façons. Les gens la simplifient en limitant ses symptômes aux tremblements. Pourtant, elle affecte aussi la posture, le mouvement, l’expression et l’humeur.

Une méthode pour atténuer les symptômes

La méthode de relaxation musculaire progressivepart du principe qu’un relâchement musculaire met l’esprit au repos et entraîne une détente nerveuse. Créée et mise au point par Edmund Jacobson en 1920, elle consiste à provoquer volontairement une augmentation de tension musculaire d’une partie précise du corps, puis à fixer son attention sur les sensations produites par le relâchement du muscle tendu, le tout selon une séquence bien définie. Le but est l’atteinte d’un état de détente générale, tant physique que mentale.

Cette technique de relaxation active peut être employée pour contrer des symptômes liés à l’anxiété, à l’angoisse, à l’insomnie et au stress causé par les aléas quotidiens. Une personne proche aidante a donc, elle aussi, tout avantage à y recourir. En fait, Edmund Jacobson a conçu une sorte de méthode de poche, un outil pouvant être utilisé à n’importe quel moment de la journée, n’importe où, pour apaiser le mal-être dans une situation stressante, aussi bien que pour réduire les troubles musculaires qui perturbent une fonction normalement automatique à cause de la maladie de Parkinson.

Parvenir à relaxer véritablement et rapidement est possible. Plus on s’exerce, souvent et régulièrement, plus le soulagement des tensions est rapide et facile. Pour maîtriser la méthode et en tirer le maximum de bénéfices, il faut faire des exercices chaque jour, comme l’exigerait n’importe quelle discipline sportive ou artistique.

Le déroulement d’une séance de relaxation active

On s’assoit confortablement, dans une position qui assure un bon équilibre ainsi qu’un support adéquat pour le dos et la tête. Il faut se sentir à l’aise dans ses vêtements et dans ses chaussures. On allonge les bras le long du corps, on pose les mains sur le dessus des cuisses et on laisse tomber les épaules. On peut maintenant commencer la relaxation proprement dite, en suivant cette séquence:

  • Mains. Fermez et serrez les poings fortement 10 secondes, puis relâchez en libérant les doigts un à un et en gardant le focus sur la relaxation procurée.
  • Épaules. Levez doucement les épaules vers les oreilles et maintenez cette position quelques instants. Relâchez les épaules et concentrez-vous sur votre sensation de détente. Recommencez cet exercice 5 fois.
  • Cou. Abaissez le menton vers le torse et restez ainsi quelques secondes avant de le remonter. Ressentez le bien-être que vous procure le fait de redresser la tête lentement.
  • Bouche. Ouvrez grand la bouche et tirez la langue aussi loin que possible. Grimacez pendant 10 secondes, puis plaquez la langue contre le palais quelques secondes avant de la relâcher. Ayez le focus sur votre sentiment de détente.
  • Respiration. Inspirez profondément pendant 5 secondes, retenez votre souffle 6 secondes avant d’expirer en comptant jusqu’à 7.
  • Dos. Les épaules appuyées contre le dossier, creusez les reins puis avancez légèrement la partie supérieure du corps. Le dos sera arqué. Maintenez cette position 10 secondes, puis relâchez. Concentrez-vous sur votre bien-être.
  • Pieds. Terminez en étirant les orteils comme si vous alliez vous placer sur la pointe des pieds. Demeurez ainsi pendant 10 secondes, puis relâchez. Remarquez l’état de satisfaction et de relaxation générale qui vous habite à cet instant.

À faire et à refaire!

Il est recommandé de suivre cette méthode tous les jours, en respectant, bien sûr,  les limites de notre corps.

Cette technique peut se faire seul à la maison. On trouve une vidéo enseignant la méthode sur YouTube : youtube.com/watch?v=7PCYuH0xItI et une capsule audio à télécharger sur le site de la TELUQ : teluq.ca/site/documents/multimedia/relaxation-jacobson.mp3.

Quelle que soit la situation, la relaxation musculaire progressive est une des techniques les plus efficaces qui existent pour calmer l’anxiété, l’un des principaux symptômes non moteurs de la maladie de Parkinson.

Quoi qu’il en soit, cette méthode simple procure de nombreux bienfaits. Selon le temps dont vous disposez, elle est une excellente manière de mettre en pratique l’intention de prendre soin de soi.


Sources