Le rôle de proche aidant
Appelez Info-aidant au 1 855 852-7784

Proche aidant de la génération sandwich : comment éviter l’épuisement de la rentrée?

Les proches aidants d’âge adulte qui prennent à la fois soin de leurs parents et de leurs enfants multiplient les responsabilités et parfois même les sources de stress et d’épuisement. La rentrée peut être particulièrement stressante. Dans un contexte de pandémie qui perdure, réussir à conserver un bon équilibre entre travail, vie familiale et soins prodigués à un proche relève parfois de l’exploit.


Vous êtes personnes proche aidante de « la génération sandwich », entre vos parents et vos enfants? Vous vous reconnaissez dans cette description? Voici quelques astuces suggérées par Geneviève Gravel, coordonnatrice d'Info-aidant, pour une rentrée plus sereine.

Conserver une routine rassurante

Cet automne, qu’on soit un adulte ou un enfant, on garde le stress à distance en adoptant une routine rassurante. « Cela passe par de saines habitudes de sommeil, une alimentation équilibrée, de l’exercice physique et des loisirs », indique Geneviève Gravel, coordonnatrice d'Info-aidant.

Apprendre à limiter son stress

« Une bonne astuce quand on est envahi par le stress, c’est de se rappeler les situations angoissantes et exigeantes que l’on a vécues dans le passé et de se remémorer les actions que l’on a mises de l’avant pour mieux gérer ses craintes », suggère la coordonnatrice d’Info-aidant.

Autre suggestion intéressante : limiter son exposition aux médias et aux réseaux sociaux. Les nouvelles en continu et les fausses rumeurs ont tendance à nourrir l’anxiété.

Réorganiser le quotidien

Les nouveaux emplois du temps exigent une réorganisation du quotidien. Et si vous impliquiez les membres de votre famille dans le processus de planification? Même si vous êtes le principal aidant de vos parents, discuter avec vos proches peut faire naître de nouvelles solutions créatives. Prendre des décisions seul, sans rétroaction et sans soutien n’est pas toujours chose facile. En faisant part de vos nouvelles contraintes, vous partagerez aussi votre charge mentale et vos responsabilités.

Absorbé par le quotidien, on peut vite oublier qui sont les personnes prêtes à nous aider, quand on en a besoin. C'est là où la cartographie de soutien devient utile. Elle pourrait vous aider dans cette démarche en identifiant vos besoins et votre réseau d’aide. Apprenez à la dessiner et visualisez votre réseau en un seul coup d'œil.

Depuis le début de la pandémie, de nombreux services sont maintenant offerts en ligne. Avant de vous déplacer, il vaut donc mieux vérifier si leur site contient les renseignements qu’il vous faut, voire les formulaires d’inscription ou de réservation que vous voulez remplir. La téléconsultation avec certains professionnels de la santé, les services bancaires, les démarches administratives… « Presque tout se fait maintenant du bout des doigts depuis votre ordinateur! Les courses aussi : avec les exigences de la rentrée, découvrir ou renouer avec le service d’épicerie en ligne nous fera gagner du temps », indique Geneviève.

Prendre du temps pour soi

Savoir réduire son exposition aux sources de stress et simplifier le quotidien sont de bonnes pistes pour prendre le bon rythme. Il importe aussi de se ménager de petites zones d’évasion, des zones de ressourcement, de continuer à avoir une vie en dehors du rôle de parent et de proche aidant.

« Se centrer sur ce qui fait du bien (écouter de la musique, méditer, marcher, danser, tricoter, discuter, regarder un film, etc.), c’est essentiel pour une rentrée réussie », insiste la professionnelle d’Info-aidant.

Faire appel aux services de soutien

En cas de coup dur, chercher du réconfort auprès de son entourage, en téléphonant à un de ses proches par exemple, est une bonne manière de faire redescendre la pression. Lorsque cela ne suffit pas, il ne faut pas hésiter à se tourner vers des services professionnels. « Il est nécessaire de surveiller les symptômes de dépression, de burnout. Il ne faut pas avoir honte d’aller chercher du soutien psychologique individuel ou de groupe, au besoin, d’autant que plusieurs ressources sont disponibles par téléphone ou en ligne », recommande Geneviève Gravel.

C’est notamment le cas d’Info-aidant, un service d’écoute, d’information et de références professionnel, confidentiel et gratuit. Chapeauté par l’Appui pour les proches aidants, il s'adresse aux personnes proches aidantes et à leur entourage, aux intervenants et aux professionnels de la santé. Les conseillers et conseillères vous écoutent et vous orientent vers les ressources qui sauront répondre à vos besoins, tous les jours de 8 h à 20 h, au téléphone : 1 855 852-7784 et courriel : [email protected].

Partage de connaissances et d'expériences

Sur notre site Web, vous trouverez, pour vous, vos proches et votre entourage, de l'information pour :


Sources

Geneviève Gravel, coordonnatrice d'Info-aidant. Merci Geneviève!