Comprendre le maintien à domicile
Appelez Info-aidant au 1 855 852-7784

Comment les différents intervenants peuvent-ils vous accompagner dans la perte d'autonomie de votre proche?

D’abord, qu’est-ce que la perte d’autonomie?

La perte d’autonomie se définit par l’incapacité d’une personne à réaliser certaines tâches quotidiennes par elle-même, comme cuisiner, se laver ou conduire. Cette incapacité s’explique par la diminution progressive des fonctions physiques (fatigue, chutes, incontinence, etc.), cognitives (mémoire, attention, confusion, etc.) ou sociales (isolement).

Il n’est pas rare, en tant que personne proche aidante, que vous accompagniez votre aîné en perte d’autonomie à ses rendez-vous médicaux. Toutefois, il peut être difficile de savoir vers quels professionnels se tourner pour répondre à vos questions et aux besoins de la personne aidée, autant avant qu’après le diagnostic.


Les médecins

Le rôle des médecins est d’abord de comprendre la problématique vécue par le patient, de poser un diagnostic, puis d’établir un traitement. Les médecins de famille sont ceux qui assurent généralement les suivis auprès des patients et qui, au besoin, les envoient consulter des médecins spécialistes pour un diagnostic plus pointu. Si votre proche présente des symptômes de pertes cognitives, il est possible que le médecin le réfère à un neurologue ou à une clinique de la mémoire, afin que soient réalisés des tests plus avancés.

Les travailleurs sociaux/travailleuses sociales

L’un des axes de travail des travailleurs sociaux est d’évaluer le niveau de fonctionnement social d’une personne âgée en perte d’autonomie. En tenant compte de cette évaluation et des volontés de l’aîné, ils peuvent mobiliser les ressources de soutien à domicile appropriées ou encore entamer une démarche d’hébergement. De plus, les travailleurs sociaux peuvent être sollicités dans le cadre de l’homologation d’un mandat de protection (pour plus d’informations, consultez notre entrevue avec une travailleuse sociale).

Les psychologues

Les psychologues aident les personnes qui les consultent à déterminer leurs besoins. Par la suite, ils évaluent avec elles les pistes d’intervention qui pourraient leur être bénéfiques, puis ils les accompagnent dans la mise en place de stratégies ou de solutions appropriées. De nombreuses personnes aidantes se sentent isolées; certaines souffrent même de détresse psychologique. N’hésitez pas à en parler si vous ressentez le besoin d’obtenir du soutien psychologique (pour plus d’Informations, consultez notre article Le soin psychologique).

Les ergothérapeutes

Les ergothérapeutes déterminent les besoins physiques ou cognitifs de l’aîné. Ils proposent des solutions dans le but de faciliter son maintien à domicile et de favoriser son autonomie, notamment en adaptant le domicile. On a souvent recours à eux pour évaluer si une personne est capable de réaliser certaines tâches par elle-même,  mesurer les conséquences au quotidien d’un problème de santé physique ou mentale et s’assurer qu’un milieu de vie est sécuritaire (pour plus d’informations, consultez notre article Ergothérapeutes : alliés pour les proches aidants).

Les physiothérapeutes (et le ou la thérapeute en réadaptation physique)

Le rôle des physiothérapeutes est d’abord d’évaluer les incapacités physiques de la personne, d’établir un plan de traitement, puis de réaliser des interventions qui amélioreront ou pallieront la condition physique de la personne. Pour les personnes en perte d’autonomie, les interventions du physiothérapeute peuvent servir, par exemple, à effectuer des déplacements de façon sécuritaire ou encore à réduire les risques de chute.

Les pharmaciens/pharmaciennes

Les pharmaciens s’assurent que les médicaments sont prescrits et utilisés de façon appropriée et sécuritaire. Ils conseillent les professionnels et les patients, afin de prévenir, d’apaiser les symptômes ou de guérir certaines maladies ou infections, ainsi que de diminuer les effets secondaires. N’hésitez pas à les consulter si vous avez des questions concernant la médication.

Les infirmiers/infirmières

Les infirmières remplissent plusieurs fonctions : elles évaluent l’état de santé global d’une personne, prodiguent des soins et des traitements, veillent à la réalisation du plan de soins, exercent une surveillance clinique, mettent sur pied des mesures diagnostiques et thérapeutiques, administrent des médicaments ou des substances, etc. Dans le cas où votre proche est dans l’impossibilité de se déplacer au CLSC pour recevoir certains soins ou traitements, les infirmières peuvent parfois se déplacer à domicile.

Les préposés/préposées aux bénéficiaires

Les préposés aux bénéficiaires ont comme principale fonction d’administrer les soins de base aux patients et de leur fournir une assistance physique au quotidien. Ils peuvent aider les patients à se vêtir, à se nourrir, à se déplacer, à se lever, à se coucher, etc. Leur aide permet, entre autres, de préserver l’autonomie des personnes âgées dans leur propre demeure.

La plupart de ces professionnels travaillent dans un CLSC, un CISSS/CIUSSS, un milieu hospitalier, un CHSLD, un centre de réadaptation ou autre établissement près de chez vous.

À NOTER

La majorité de ces services sont également offerts dans le réseau privé. Toutefois, les services proposés par les professionnels du réseau privé peuvent différer de ceux du réseau public ou ne pas être offerts en intégralité. Que les intervenants appartiennent au réseau public ou privé, l’offre de services variera d’un établissement à l’autre en fonction de la disponibilité du personnel et du territoire dans lequel vous résidez.

 


Sources

  • Hébert, A.. Précis pratique de gériatrie (2e éd.). 1997.
  • CIUSS de la Vieille-Capitale. Guide des standards de pratique de première ligne au soutien à domicile. 2014.
  • Sites web : Collège des médecins du Québec / Travailleurs sociaux et thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec / Ordre des psychologues du Québec / Ordre des ergothérapeutes du Québec