Alzheimer et autres maladies neurodégénératives
Appelez Info-aidant au 1 855 852-7784

Faciliter le quotidien d'un proche atteint de la maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson est une maladie neurodégénérative. Si votre proche en souffre, vous avez probablement observé un ou plusieurs de ces symptômes physiques : fatigue, tremblements, rigidité musculaire, lenteur dans l’exécution des mouvements, problèmes d’équilibre, posture voûtée,  élocution lente ou encore difficultés à écrire. Ces atteintes entraînent inévitablement des impacts sur le fonctionnement au quotidien. Voici quelques conseils et astuces pour aider votre proche à mieux vivre avec cette maladie.


Principes généraux

 

Favorisez l’activité et la mobilité de votre proche

Des études démontrent que la pratique régulière d’une activité physique aide à contrôler les symptômes et améliorer la qualité de vie. Avant d’entreprendre un programme d’exercice, il est conseillé de consulter un médecin ou un physiothérapeute:

  • Laissez votre proche, dans la mesure du possible, accomplir ses activités quotidiennes lui-même, en lui donnant le temps et les moyens requis;
  • Encouragez votre proche à faire des étirements tous les matins;
  • Proposez-lui régulièrement de marcher en exagérant la longueur de ses pas. N'hésitez pas à utiliser une aide technique à la marche ou à consulter un physiothérapeute au besoin.

 

Favorisez le maintien de sa posture

Les personnes atteintes par la maladie de Parkinson adoptent une posture caractéristique : cou, épaules et tronc courbés vers l’avant. Cette posture peut entraîner des difficultés au niveau de la respiration, de la déglutition et de la parole. Rappelez à votre proche de maintenir son dos droit et sa tête droite, et de ramener ses épaules légèrement vers l’arrière lorsqu’il est en position assise.

 

Privilégiez les activités significatives

Demandez à votre proche quelles sont les activités qui sont les plus significatives pour lui. Si possible, synchronisez ces activités avec les périodes d’efficacité maximale de sa médication.

Pour en savoir plus sur l’activité physique et la posture, nous vous invitons à consulter le guide Maladie de Parkinson : la pratique de l'exercice, conçu par Parkinson Québec.

 

Quelques astuces

 

Alimentation

  • Utilisez de la vaisselle à hauts rebords et au dessous antidérapant ainsi que des ustensiles munis d’un gros manche pour faciliter la prise des aliments;
  • Encouragez votre proche à maintenir le tronc le plus droit possible pendant la prise de repas;
  • Si vous observez que votre proche éprouve de la difficulté à déglutir, parlez-en à son médecin ou à un orthophoniste.

 

Soins personnels et habillage 

  • Préférez les vêtements amples, les pantalons à bandes élastiques et évitez les petits boutons ou les agrafes qui sont difficiles à manipuler;
  • Fournissez-lui des chaussures à semelle antidérapante et à fermeture velcro : les chaussures avec lacets peuvent être difficiles à nouer;
  • Encouragez-le à faire sa toilette en position assise pour réduire la fatigue.

 

Communication verbale et écrite

  • Demandez à votre proche de lire un court article de journal ou d’une revue, à voix haute et en exagérant l’intonation et la prononciation des syllabes. Une voix faible et monocorde est un symptôme souvent observé avec la maladie de Parkinson. N’hésitez pas à demander l’avis d’un orthophoniste si les symptômes s’aggravent et compromettent la communication ;
  • Encouragez votre proche à écrire régulièrement, en exagérant la taille des caractères pour aider à préserver une écriture lisible. La micrographie (écriture en « pattes de mouche ») est un symptôme fréquent chez les personnes atteintes de Parkinson.

 

Adaptation du domicile

  • Il est conseillé de retirer les carpettes au sol pour éviter de trébucher. La démarche parkinsonienne est caractérisée, entre autres, par la diminution de la hauteur et de la longueur des pas;
  • Installez un tapis antidérapant au fond de la douche ou de la baignoire;
  • Si possible, changez les poignées de porte rondes pour des poignées plus larges et à abaisser, donc plus faciles à ouvrir;
  • Des équipements de sécurité peuvent être installés dans la salle de bain pour faciliter les déplacements et prévenir les chutes.

Si votre proche éprouve des difficultés dans des activités spécifiques ou si votre domicile doit être adapté, une évaluation en ergothérapie peut permettre de maximiser son autonomie. En tout temps, n’hésitez jamais à demander conseil à un professionnel de la santé.  

 

Ces conseils sont généraux et à titre indicatif seulement, les symptômes pouvant varier dans leur forme et leur intensité d’un patient à l’autre et selon la phase de la maladie.

Enfin, sachez que de nombreuses ressources existent pour faciliter le quotidien de votre proche et vous soutenir dans votre rôle d’aidant. Parmi ses services, Parkinson Québec met à votre disposition le centre Info-Parkinson et offre des classes virtuelles pour les proches aidants. De son côté, Parkinson Canada a produit de nombreuses publications éducatives pour les personnes atteintes et les proches aidants.


Sources

Parkinson Québec. Maladie de Parkinson : la pratique de l'exercice. www.parkinsonquebec.ca/wp-content/uploads/2015/10/exercicesFR_151020-web.pdf

Parkinson Québec. Guide Info-Parkinson, chapitre 3 : Mieux vivre au quotidien pour la personne atteinte. http://parkinsonquebec.ca/wp-content/uploads/2014/10/guide_InfoParkinson_FR-chap3.pdf 

Parkinson Canada. Exercices pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson. www.parkinson.ca/wp-content/uploads/Exercices-pour-les-personnes-atteintes-de-la-maladie-de-Parkinson.pdf

Association Parkinson. Maladie de Parkinson: apprendre les bons gestes, apprivoiser les aides techniques. www.parkinsonasbl.be/wp-content/uploads/2017/05/La-maladie-de-parkinson-Les-guides-pratiques-visuels.pdf