2021
Appelez Info-aidant au 1 855 852-7784

Grand succès pour la Journée de l’Appui, plus d’un millier de personnes pour réfléchir à la proche aidance

Mardi 16 février, les participants à la Journée de l’Appui ont pu mettre à jour leurs connaissances sur la proche aidance et approfondir leurs réflexions. Orienté autour du thème « Proche aidance en temps de crise : résilience et adaptation », l’événement s’adressait aux organismes communautaires, au réseau de la santé et aux proches aidants eux-mêmes. Le succès de cette journée montre l’importance de la mobilisation autour des personnes proches aidantes. 


Plus de 1100 intervenants et professionnels de terrain inscrits pour imaginer les perspectives de la proche aidance

La Journée de l’Appui 2021 s’est achevée avec de belles pistes de développements pour tous les participants. Visant à réfléchir aux réalités vécues par les personnes proches aidantes dans le cadre de la pandémie, c’est la première fois que se tenait l’événement sous forme virtuelle. « Ce format nous a permis d’avoir une très belle couverture avec plus de 270 % d’augmentation de participation par rapport à l’édition précédente, se réjouit Guillaume Joseph, directeur général de l’Appui pour les proches aidants. Nous avons réuni des acteurs ministériels, du réseau de la santé, de l’économie sociale et des organismes communautaires, et ce, avec des participants présents dans tout le Québec ».

Cette forte participation, et la teneur des échanges qui se sont déroulés, illustrent l’importance de la thématique de la proche aidance, dans un Québec vieillissant et faisant face à une pandémie.

Des thématiques pour apprendre à mieux accompagner les aidants en temps de crise

Les échanges ont plus précisément été répartis en cinq grands sujets, la pandémie en étant le filigrane :

  • Perspectives nouvelles pour la proche aidance au Québec 
  • Regard sur les impacts de la pandémie sur la trajectoire des personnes proches aidantes (placer votre curseur à 31:16)
  • Au cœur d’une pandémie : réinventer les rituels de fin de vie et de deuil (placer votre curseur à 1:43:22)
  • Au-delà des mots, perspectives pour le soutien psychosocial à distance (placer votre curseur à 2:20:35)
  • Observations et perspectives de soutien pour les personnes proches aidantes (placer votre curseur à 3:00:09)

Des intervenants et des intervenantes de qualité, crédibles et d'une grande générosité se sont succédé durant le panel et les conférences. De professionnelles du terrain telles qu’Élaine Clavet, travailleuse sociale, à des expertes de la recherche, à l’instar de Francine Ducharme, à des personnes proches aidantes telles que Desneiges Lafontaine, Édith Fournier et Michel Carbonneau, les conférenciers et conférencières ont pu montrer toute l’amplitude du sujet de la proche aidance et en aborder les différentes facettes.

Pandémie et croissance des besoins au cœur des discussions 

La Ministre responsable des Aînés et des Proches Aidants, Marguerite Blais, a ouvert la journée en soulignant le contexte de la Covid-19 et son impact sur les proches aidants : alors que ce rôle comporte de nombreuses responsabilités et que déjà, en temps normal, il n’est pas surprenant de constater des conséquences physiques, psychologiques et pratiques chez les personnes mobilisées auprès d’un être cher, durant la pandémie, les proches aidants ont été, et continuent d'être, particulièrement éprouvés.

Lise Verreault, présidente du conseil d’administration de l’Appui, a souligné : « La Covid-19, surtout dans sa première phase, a été une période difficile, mais les médias, la société et les politiciens ont compris l’importance du rôle joué par les proches aidants. C’est la première année que l’on entend autant parler des proches aidants et on sent vraiment que c’est devenu un sujet au cœur des préoccupations sociétales et gouvernementales ». L’année 2020 a en effet montré que les personnes proches aidantes sont au cœur du système de solidarité au Québec. Depuis un an, la pandémie apporte son lot de défis à relever, tant pour les aidants et les aidantes que pour ceux et celles qui travaillent à leurs côtés. Guillaume Joseph a d’ailleurs transmis à ces derniers un message : « Info-aidant peut aussi vous soutenir, vous qui êtes sur le terrain, répondre à vos interrogations sur la pratique, et vous diriger vers les ressources pertinentes :  ne vous oubliez pas ».

L’avenir, avec le vieillissement de la population et la hausse de la prévalence des maladies chroniques, ne fera qu’accentuer cette position centrale des personnes aidantes, de celles qui les accompagnent et des autres acteurs et actrices de la proche aidance.  

Vers une reconnaissance croissante des personnes proches aidantes 

« Ce contexte pandémique est aussi une opportunité, puisqu’il a permis de prendre des mesures pour assurer la pérennité des structures aux côtés des proches aidants », a relevé Lise Verreault. La ministre Marguerite Blais a d’ailleurs souligné le rôle incontournable de l’Appui, et a rappelé l’élargissement de sa mission pour toujours mieux accompagner les proches aidants.

D’autres mesures, telles que l’adoption de la loi qui vise à reconnaître et soutenir les personnes proches aidantes, ont montré que la proche aidance est enfin devenue une priorité. Les perspectives apportées par cette loi sont réjouissantes. La reconnaissance de l‘expérience et de l’expertise des personnes proches aidantes, érigée en principe de la loi, permettra la prise en compte des savoirs développés sur le terrain, afin de faire des proches aidants et des organismes les accompagnant, des acteurs centraux de la concertation.

De l’élaboration d’une politique conciliation travail-famille élargie, à un plus gros investissement et soutien dans les soins et services à domicile, en passant par le développement de la technologie pour faciliter les échanges à distance, l’avenir est porteur de défis qu’il faudra résolument relever.

Vous pouvez vous référer à la programmation de la Journée pour faciliter la recherche de l'extrait qui vous intéresse.