Actualités
Appelez Info-aidant au 1 855 852-7784

Concilier travail et soins à un proche

Le 28 mai 2021

Concilier travail et proche aidance apporte son lot quotidien de défis. Comment faire pour retrouver ou maintenir un équilibre? Voici quelques pistes.


La conciliation consiste à rechercher un équilibre entre les exigences et les responsabilités liées à la vie professionnelle, familiale, personnelle, ainsi qu’au rôle de proche aidant. L’harmonisation entre ces différents rôles peut devenir difficile, surtout lorsque se produit un changement important. À titre d’exemples, les changements peuvent être au niveau de votre santé ou celle de la personne aidée, d’une intensification des suivis médicaux ou d’une accumulation de tâches au travail.

Ce que vous pouvez ressentir :

  • impression de manquer de temps;
  • sentiment de culpabilité à devoir choisir entre votre proche et votre travail;
  • manque de reconnaissance;
  • sentiment de toujours devoir vous justifier auprès de votre employeur;
  • impression que vos demandes ne sont pas légitimes;
  • sentiment de devoir cacher vos responsabilités de proche aidant à votre milieu de travail;
  • impression de minimiser votre implication auprès de votre proche;
  • charge émotive élevée.

Ce que la loi prévoit pour les proches aidants

Au Québec, la Loi sur les normes du travail protège les travailleurs visés en leur permettant, sous certaines conditions, de s’absenter du travail en raison de l’état de santé d’un proche :

  • Une personne salariée a le droit de s’absenter du travail 10 jours par année, sans salaire. Avec l’autorisation de l’employeur, il est possible de fractionner le congé prolongé en journées ou en heures, ce qui veut dire que les 10 jours n’ont pas à être pris en un seul bloc. Une attestation complétée par un professionnel de la santé pourrait être exigée.
  • La Loi prévoit également 2 journées d’absence rémunérées par année pour une personne salariée ayant trois mois de service continu.

Quelques pistes pour concilier le travail et les soins à un proche :

  • Parlez de votre situation et faites un suivi avec votre employeur;
  • Si votre emploi le permet, favorisez le télétravail;
  • Si offert par votre employeur, consultez le Programme d’aide aux employés (PAE);
  • Apportez à votre employeur des suggestions qui faciliteraient la conciliation;
  • Dressez une liste de tâches à faire et organisez votre temps à l’aide d’un calendrier;
  • Sensibilisez la personne aidée et l’entourage à la situation;
  • Déléguez et partagez les tâches avec d’autres membres de l’entourage;
  • Faites appel aux services d’aide (p.ex. popote roulante, aide à l’entretien ménager, etc.);
  • Consultez un intervenant d’un organisme de soutien aux proches aidants pour obtenir des conseils.

Prestations pour proches aidants

Accessibles par l’entremise de l’assurance-emploi, trois types de prestations pour proches aidants pourraient vous aider si vous avez à vous absenter du travail pour fournir des soins ou du soutien à une personne gravement malade ou blessée ou à quelqu’un qui a besoin de soins de fin de vie. 

En tant que proche aidant, vous n’avez pas besoin d’être de la même famille que la personne à laquelle vous fournissez des soins ou du soutien ou de vivre avec elle, mais elle doit vous considérer comme un membre de la famille.  

Pour en savoir plus 

Outils pratiques, références et ressources