Actualités
Appelez Info-aidant au 1 855 852-7784

Comment impliquer l’entourage de votre proche?

Le 25 août 2020

Concilier votre rôle, votre travail et votre vie de famille tient souvent de l’exploit. Il peut alors être frustrant de constater que l’aide de votre entourage se fait rare. Comment le sensibiliser et l’impliquer, afin que vous ne perdiez pas pied?


Sans surprise, un bon réseau est toujours synonyme de bénéfices pour les personnes aidantes. Entre support, conseils et écoute, elles se sentiront mieux outillées pour soutenir leur proche, sans s’oublier. Pourtant, certaines déplorent le manque d’aide extérieure, que ce soit de la part de leur famille ou de leur entourage. Manque de communication, de volonté, d’information? Qu’est-ce qui freine l’engagement?

 

Formuler clairement ses besoins

C’est bien souvent la méconnaissance du rôle de personne proche aidante qui est à l’origine du problème d’implication. Soins, assistance, rendez-vous : rares sont les membres de votre entourage qui mesurent l’ampleur de vos tâches et l’organisation qu’elles requièrent.  

L’exercice n’est pas simple, il est vrai, car c’est vous qui devrez aborder le sujet de l’engagement. Exprimer votre ressenti, vos besoins, c’est dévoiler une part d’intimité, mais c’est aussi soulager votre charge mentale et montrer concrètement aux personnes autour de vous ce que vous vivez au quotidien. Cette communication ainsi amorcée, n’hésitez pas à formuler des demandes précises d’aide que vous souhaiteriez recevoir : une présence régulière, un jour fixe pour faire une activité, un appel pour prendre ou vérifier un rendez-vous, l’envoi de courriels pour procéder à des désabonnements de services…

Avoir une date et un acte concret donnera à votre entourage une meilleure idée de ce qu’il peut faire pour vous soutenir. Ce n’est pas toujours la bonne volonté qui manque, mais juste une vision plus claire de la situation.

 

Communiquer pour éviter les incompréhensions et les conflits

Laisser tomber ses réticences et oser demander de l’aide, c’est une étape que peu de personnes proches aidantes franchissent. Pourtant, cette forme de lâcher-prise permet souvent d’engager des discussions constructives, d’organiser des « conseils de famille » et d’élaborer des plans d’actions réalistes selon votre situation et celle de votre entourage.

C’est souvent lors de ces échanges que les obstacles à l’implication émergent. Pour éviter les conflits ou exacerber des tensions existantes, essayez de trouver un compromis raisonnable.

  • Si votre entourage habite loin : il peut vous vous aider pour des appels, des formulaires à remplir en ligne, des envois de courriels…
  • Si votre entourage manque de temps : certaines tâches se font rapidement et peuvent être plus simples à réaliser si l’horaire est défini d’avance.
  • Si votre entourage est en désaccord avec vous : c’est peut-être plus difficile à dire qu’à faire, mais si tous gardent à l’esprit que l’objectif commun est le confort de votre proche, les situations délicates s’assoupliront, voire resserreront les liens entre les différentes parties concernées.

Si votre famille, votre entourage et vous prenez le temps de communiquer ouvertement, avec respect et écoute, les bénéfices pourraient être rapidement visibles. Vous pourriez vous reposer sur des personnes de confiance qui ont compris vos besoins, ce qui vous permettra de vous ressourcer davantage. Quant à votre entourage, il se rendra compte que tout geste – si petit soit-il – peut faire une différence. Le fait de rendre service lui procurera une certaine satisfaction tout en contribuant à votre bien-être et à celui de votre proche.

Accepter l’aide, voir ses habitudes chamboulées par une intervention externe, consentir à ce que tout ne soit pas fait selon vos critères… lâcher prise peut être difficile et entraîner des questionnements au lieu d’en supprimer. N’hésitez jamais à contacter notre service Info-aidant par courriel ou par téléphone (1 855 852-7784), pour exprimer vos craintes ou vos appréhensions. Nos conseillères et conseillers sauront trouver les mots justes pour vous rassurer dans votre démarche.


Sources