Actualités
Appelez Info-aidant au 1 855 852-7784

COVID-19 - Prendre soin de sa santé mentale durant le confinement

Le 9 avril 2020

En ces temps difficiles, le confinement est nécessaire, l’idée est acquise. Il n’empêche que ses conséquences sur votre état physique et mental ne sont pas à négliger : anxiété, manque d’exercice, frustration…


En tant que personne proche aidante, vous pouvez aussi être préoccupée par le bien-être de votre proche, loin de vous. L’une des solutions pour vous apaiser tient peut-être dans une combinaison d’actions quotidiennes, faciles et accessibles. N’hésitez pas à vous en inspirer, et si la condition de votre proche le lui permet, partagez-lui ces quelques pistes, afin que tous deux puissiez vivre la situation le mieux possible.

Prenez le temps de respirer

L’exercice, les loisirs sont déjà intégrés dans votre nouvelle routine ? C’est un très bon début. Mais avez-vous pris le temps de vous concentrer sur votre respiration ? Véritable miroir de nos émotions, elle s’accélère, se saccade, se bloque selon nos ressentis. Prendre le temps de respirer est si naturel que l’on perd de vue ses nombreux avantages : réduire le stress, revitaliser notre corps et notre esprit, stimuler notre créativité. Le magazine Bel Âge propose d’ailleurs un article pour vous familiariser avec les bases d’une bonne respiration. Si vous vous intéressez aux nouvelles technologies, des applications pour téléphones mobiles et tablettes sont aussi disponibles pour vous emmener plus loin dans cet apprentissage. Quel que soit le moyen choisi, vous pourriez rapidement en mesurer les bienfaits.

 

Faites des pauses

Que vous soyez en télétravail, avec vos enfants, à la retraite, que vous aidiez votre proche chez vous ou à distance, prenez toujours le temps de faire des pauses. Sortir sur votre terrasse, vous préparer une boisson chaude, vous lever si vous travaillez assis et marcher, respirer… Ces quelques minutes pour vous seul - dans la mesure du possible - sont pour vous l’occasion de prendre du recul et d’y voir plus clair. N’hésitez pas à vous les accorder dans votre nouvelle routine. Votre rôle auprès de votre proche et vos responsabilités familiales sont importants. Il est donc nécessaire de garder du temps pour vous. Une habitude que vous devrez aussi penser à garder après le confinement.

 

Informez-vous correctement

Être confiné en période de pandémie, accroit notre besoin de connaitre l’information en temps réel. Dans un contexte aussi perturbant que celui que nous vivons, cette envie peut rapidement devenir démesurée. Comme pour l’exercice, choisissez une période de la journée propice pour consulter les dernières nouvelles. Débuter la journée ou se coucher avec des mises à jour de la situation n’est sans doute pas la meilleure façon de vous rassurer. Les pauses évoquées précédemment ne sont pas forcément un meilleur choix, car elles sont destinées à vous aérer l’esprit. Le courant de la matinée ou de l’après-midi pourrait être plus pertinent. Cela dit, privilégiez les sources d’informations sûres, de grands médias, aux informations vérifiées. La dernière chose dont vous avez besoin est de consulter des sites peu crédibles, aux titres alarmants, les fameuses fake news, particulièrement présentes sur les réseaux sociaux.

 

Profiter de vos proches… et de vos animaux de compagnie!

Le temps passe si vite, et l’on a souvent l’impression que l’on court toujours après. Et si vous profitiez de ce temps de confinement pour parler, que ce soit avec les membres de votre entourage à votre domicile, ou grâce aux plateformes de conversation vidéo ou à votre bon vieux téléphone si vos proches, en particulier ceux dont vous prenez soin habituellement, sont loin ? Dans ces moments, vous vivez l’instant présent. Vous pouvez parler de l’actualité bien sûr – en diffusant les nouvelles positives pour changer -, discuter avec vos enfants s’ils sont sous votre toit par exemple. Le plus important est de ne pas se projeter dans un avenir sombre, mais de savourer ces moments précieux et si rares dans la vie « normale ».

Si vous possédez un animal de compagnie, vous pourriez être surpris de constater les bienfaits de son attitude joyeuse ou nonchalante. Fait insolite qui peut prêter à sourire, la ronronthérapie chez les chats par exemple, est pourtant un sujet sérieux qui fait l’objet de recherches. Elle est considérée comme une méthode naturelle d’apaisement qui entre autres, diminuerait le stress et les tensions, en plus de remettre notre moral à flot.


Sources