Actualités
Appelez Info-aidant au 1 855 852-7784

COVID-19 - Gérer ses finances en ces temps inhabituels

Le 26 août 2020

Stress et incertitudes causés par la crise se répercutent sur votre mental, votre physique et vos finances. Pour parer à toute éventualité ? Planifier et anticiper : ainsi, vous pourrez préserver votre budget et donc votre tranquillité d’esprit.


Selon de récents sondages, 46 % des Canadiennes et Canadiens affirment que la pandémie a nui à leurs finances personnelles et environ 47 % estiment qu’il leur faudra plus d’un an pour se remettre sur pied. Autrement dit, les conséquences de la crise nous rappellent l’importance d’épargner et d’analyser régulièrement ses dépenses.

Ces quelques conseils vous permettront de revoir vos habitudes budgétaires et de vaincre les difficultés, quelles qu’elles soient.

 

Faire un bilan financier

C’est la base, c’est lui qui vous montrera vos dépenses, vos revenus ainsi que les fonds disponibles pour de futures épargnes. Maison, cartes de crédit… passez en revue tous vos actifs et vos passifs, afin d’avoir un portrait complet de votre situation et cibler ou supprimer les dépenses que vous pourriez facilement réduire (abonnements divers, forfait internet, téléphone, télévision, services de livraison…).

 

Revoir son budget

Revoir votre budget en tenant compte de ce qu’il est à présent coutume d’appeler « la nouvelle réalité » est plus facile une fois vos dépenses et revenus clairement identifiés. Dans cette optique, l’Association coopérative d’économie familiale (ACEF) met à la disposition du public, des grilles et outils à imprimer ou à télécharger pour améliorer la réorganisation de votre plan financier.

 

Épargner, dans la mesure du possible

Bien entendu, la période actuelle n’est sans doute pas la plus appropriée pour épargner. Néanmoins, dès que cela vous sera possible, n’hésitez pas à mettre de l’argent de côté. Commencez par de petites sommes. En surveillant votre budget régulièrement, vous serez en mesure de les augmenter au fur et à mesure que vous reprendrez le contrôle de la situation.

 

Limiter le crédit et payer ses dettes

Votre priorité sera sans nul doute de rembourser vos dettes et, bien entendu, de limiter vos demandes de crédit. Si vous devez absolument en contracter un, privilégiez un taux d’intérêt bas. À noter : si vous avez perçu la Prestation canadienne d’urgence (PCU), n’oubliez pas qu’elle est imposable. Vous devez donc mettre un montant de côté en vue de la prochaine période fiscale.

 

Constituer un fonds d’urgence

Vous pouvez donc épargner pour vous garantir une sécurité financière sur le long terme, mais vous pouvez aussi vous constituer un fonds d’urgence, qui devrait – idéalement – représenter de trois à six mois de dépenses courantes. Habituellement, le CELI est le meilleur moyen de faire travailler votre argent, puisque vous pouvez le retirer facilement et en tout temps, sans incidences fiscales. Si, actuellement, vous devez piocher dans vos économies personnelles pour répondre à un besoin urgent, commencez par vous servir dans votre CELI.

 

Prendre rendez-vous avec votre conseiller(ère) financier(ère)

Entre votre rôle de personne proche aidante, votre travail et votre vie de famille, vous pourriez manquer de temps et ne pas avoir le recul nécessaire pour réorganiser vos finances. Pour être guidé(e) adéquatement selon votre situation, vos obligations et l’évolution de la crise, n’hésitez pas à contactez votre institution bancaire pour prendre rendez-vous avec un(e) conseiller(ère) financier(ère).


Sources