Actualités
Appelez Info-aidant au 1 855 852-7784

Vivre le moment présent avec son proche

Le 2 janvier 2017


Brigitte Bolduc est conseillère Info-aidant à l’Appui pour les proches aidants d’aînés depuis 2012. Elle a développé un intérêt et une expertise pour les proches aidants et la clientèle atteinte de troubles neurocognitifs il y a plusieurs années. Nous avons profité du Mois de sensibilisation à la maladie d’Alzheimer pour discuter avec elle de son expérience auprès de cette clientèle et des conseils qu’elle souhaite offrir aux proches aidants.

Pourriez-vous nous résumer votre parcours professionnel?

« Mon parcours m’a naturellement mené vers l’Appui. J’ai un diplôme en travail social et après avoir travaillé dans différents milieux je me suis dirigée vers le réseau de la santé, où j’ai œuvré durant plus de 15 ans au programme de soutien à domicile. En 2008, j’ai suivi une formation du collège Laflèche et de la Fédération des sociétés Alzheimer pour devenir à mon tour formatrice sur la maladie d’Alzheimer dans la région de Lanaudière. J’ai donc travaillé avec une clientèle atteinte de troubles neurocognitifs et, bien sûr, avec leurs proches aidants. »

Comme intervenante, que retenez-vous de vos interactions avec une clientèle qui présente une atteinte cognitive ?

« Ce qui me touche particulièrement, c’est la transparence et l’authenticité qui émane des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Et comme intervenant, ça nous porte à être aussi transparents avec eux dans notre relation et à construire des échanges authentiques.

Mais ce que je retiens surtout, c’est leur capacité à vivre le moment présent. Et le moment présent de la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer, ce n’est pas nécessairement le nôtre. Il est possible, par exemple, que la personne en face de nous soit « présentement » en 1956. Mais ce qui importe, c’est que nous soyons, tous les deux, ensembles dans cet instant. La maladie permet de revivre avec la personne des moments importants de sa vie, parfois difficiles et parfois plus heureux. En côtoyant ces personnes, je crois que c’est un privilège pour nous de partager ces moments. C’est pour moi la beauté du contact humain que nous avons avec ces personnes. »

Quels conseils voudriez-vous partager aux proches aidants pour les aider à mieux vivre le moment présent ?

  • « Bien saisir le moment où leur proche se situe lorsqu’il se présente à nous : c’est un indice important pour saisir le comportement ou l’émotion de son proche et ça facilitera les interactions.
  • Se rappeler que notre proche perçoit les émotions vécues et le contexte : il est facilitant pour notre proche que l’on soit ouvert et transparent quant à nos émotions. Nous sommes tous humains et nous avons des journées où nous sommes plus fatigués ou irritables. En exprimant calmement et clairement notre état d’esprit ou nos émotions, ça peut être rassurant pour notre proche et faciliter la communication avec lui;
  • Prendre le temps d’analyser les moments heureux : ce sont des cartes que nous pourrons utiliser lors des moments plus difficiles, pour nous aider à rebâtir un environnement plus calme et rassurant pour notre proche.

Ce n’est pas toujours facile de côtoyer ou d’être aidant d’une personne atteinte de troubles neurocognitifs. Mais je crois fermement qu’à partir du moment où on franchit l’étape d’accepter que la vie sera vécue différemment, on obtient ce privilège de vivre le moment présent avec son proche. »