Actualités
Appelez Info-aidant au 1 855 852-7784

Les aides à la marche : pour une démarche efficace

Le 30 octobre 2016

Vous est-il déjà arrivé de vouloir soutenir un proche qui rencontre des difficultés à se déplacer ou qui peine à garder l’équilibre?


 Il  existe une multitude d’aides à la marche, mais comment choisir l’équipement adéquat? Nous en avons discuté avec Daniel Hétu, physiothérapeute, afin d’obtenir quelques conseils sur les solutions d’aides à la marche à adopter, ainsi que leurs modes d’emploi. 

Pourquoi utilise-t-on une aide à la marche?

Généralement, les aides à la marche sont utilisées pour diminuer ou éliminer le poids porté sur une jambe blessée, fragile ou faible, pour compenser un équilibre précaire et améliorer l’endurance à la marche.

Canne, tripode, marchette, déambulateur : comment faire son choix?

Nous recommandons toujours de consulter un professionnel de la réadaptation ou une personne ayant de l’expérience dans le domaine. Mais si cela n’est pas possible, voici quelques questions à se poser pour faire un choix éclairé :

  • Est-ce que l’aide à la marche doit être portative? Est-elle ajustable?
  • Quel est le niveau d’équilibre de la personne? Si l'équilibre est précaire, il faudra envisager l’option d’une aide plus encadrante (marchette, déambulateur).
  • Est-ce que la personne comprend les principes élémentaires d’utilisation? Est-elle capable de contrôler la vitesse ou des freins sont-ils nécessaires? Parfois, des déambulateurs peuvent être difficiles à contrôler et à utiliser.
  • Prévoit-on d’utiliser l’aide à l’intérieur ou à l’extérieur? Il est important de vérifier l’environnement du proche (pièces, portes, surfaces, obstacles) et les distances à parcourir.
  • Est-ce que la personne aura besoin de se reposer le long des parcours prévus? Si oui, une aide à la marche qui permet de faire une pause, comme un déambulateur avec siège, pourrait être une option à envisager.

Comment l’aidant peut-il faciliter l’utilisation de l’aide à la marche pour son proche?

Pour qu’elle soit efficace et sécuritaire, l’aide à la marche doit être bien ajustée. Pour ce faire, la personne utilisatrice doit se tenir en position debout le plus droit possible, les bras relâchés le long du corps et chausser des souliers stables. Les poignées de l’aide à la marche doivent alors être à la hauteur du pli du poignet.

Il est également recommandé de faire essayer à son proche l’aide à la marche, pour vérifier sa compréhension et sa capacité à utiliser l’équipement de façon sécuritaire. Sa posture doit également être observée pour éviter les blessures.

Enfin, il est important de nettoyer périodiquement les différentes composantes de l’aide à la marche.

Si vous avez besoin d’aide, consultez un professionnel en physiothérapie, en ergothérapie ou un orthésiste. Ils sauront vous guider.